interview

témoignage d'alexis hache, les secrets de la betterave à sucre

Vos Petits-Enfants connaissent-ils la betterave sucrière ? Quelle est cette plante qui se cache derrière le sucre que nous consommons chaque jour ? Pour en savoir, Grand-Mercredi a rencontré Alexis Hache, agriculteur et planteur de betteraves sucrières dans le Vexin.
Propos recueillis par Ombeline Degermann

OD : Comment est fabriqué le sucre ?

AH : Dans le monde il y a deux plantes qui sont à l'origine du sucre : la betterave sucrière, cultivée dans des zones géographiques comme la France, et la canne à sucre, cultivée quant à elle dans des zones tropicales.
L'invention et le développement du procédé de fabrication du sucre de betterave remonte au blocus continental de Napoléon. On a découvert que la betterave permettait de produire en France des quantités de sucre intéressantes et de manière industrielle sans dépendre à l'époque de la production issue de l'importation.
Aujourd'hui 21 usines sur le sol français approvisionnent la France et l'Europe. Il faut savoir que l'Europe n'est pas auto suffisante sur sa production de sucre et que 2 millions de tonnes de sucre continuent à être importées chaque année.

compo photo 1

OD : Quelles sont les particularités de la betterave sucrière par rapport à la betterave que nous consommons crue ou cuite ? Pourquoi son sucre est-il blanc ?

AH : Il y a de 3 sortes de betteraves. D'abord, la betterave potagère : elle est rouge et peut être consommée crue ou cuite dans nos assiettes. Ensuite, la betterave fourragère : elle est cultivée pour nourrir les animaux. Puis, la betterave sucrière : elle est blanche tout comme son sucre qui est naturellement blanc aussi après avoir été cristallisé pur à 99%. C'est très important de le savoir car on pense souvent que le sucre blanc est raffiné et que c'est un produit transformé alors que la seule intervention de l'homme est de permettre la cristallisation du sirop de betterave.

OD : Comment expliquer à son Petit-Enfant les étapes principales de transformation de la betterave en sucre ?

AH :

1

Arrachage des plants de betteraves sucrières.

2

Mise en silos et transport en camions jusqu'à la sucrerie située à proximité des champs.

3

Les betteraves sont lavées puis râpées – on appelle ces copeaux de betteraves des cossettes.

4

Les cossettes sont plongées dans l'eau chaude pour l'extraction du jus de betterave.

5

Les impuretés du jus de betterave sont écartées.

6

le jus devenu sirop est chauffé, centrifugé jusqu'à cristallisation en sucre.

OD : Que préférez-vous dans votre métier d’exploitant ?

AH : J'aime arriver chez un détaillant et voir que mon sucre porte le drapeau français sur son emballage, je suis fier de notre filière de production locale, proche des consommateurs. Je me sens utile sans oublier que mon travail sert à donner du plaisir aux gens et c'est aussi ce qui me plait.
Enfin, je suis heureux de savoir que la betterave est une culture complète et que ses vertus sont valorisées tout au long de la chaine de production.

compo bottom